Coronavirus : Shanghai est devenu une ville déserte

Coronavirus : Shanghai est devenu une ville déserte. Ce n’est pas seulement Pékin qui est devenue une ville fantôme en raison de l’épidémie coronavirus. En effet, Shanghai, le centre financier de la Chine et d’autres villes de la nation la plus peuplée du monde sont devenues des villes fantômes après que le gouvernement a prolongé les vacances et demandé aux habitants de ne pas sortir à cause du coronavirus mortel.

Advertisements
Coronavirus : Shanghai est devenu une ville déserte
Credit : hitek
Advertisements

Le lundi 10 février 20020, c’était le premier jour officiel de retour au travail pour de nombreuses personnes en Chine, mais la plupart des plus grandes villes chinoises comme Shanghai ressemblaient à des villes fantômes, si l’on considère les nombreuses photos partagées sur les réseaux sociaux.

Les vacances du Nouvel An chinois devaient initialement se dérouler du 24 janvier au 30 janvier, mais les autorités ont décidé de prolonger les vacances afin de limiter la propagation du coronavirus dans les lieux de travail et les lieux publics, selon le South China Morning Post. Certaines provinces ont donc prolongé les vacances, mais au moins 24 des 31 provinces chinoises, dont Pékin et Shanghai, ont conseillé aux entreprises de ne pas rouvrir avant le 10 février.

La neige est tombée un deuxième jour sur Shanghai, un événement rare dans la ville de 21,5 millions d’habitants qui devrait normalement amener des centaines de milliers de personnes à prendre des photos et à jouer dehors. Mais les rues sont vides et les parcs sont si calmes que le seul bruit est le chant des oiseaux.

Le coronavirus épidémique a déjà tué 722 personnes et infecté près de 32 000 autres personnes en Chine au 8 février 2020. Plus des trois quarts de ces cas se trouvent dans la province centrale du Hubei, où le virus est originaire – soit à plus de 1 000 km de Pékin.

Advertisements