États-Unis : un infirmier infecté au coronavirus publie une photo pour montrer les effets de la maladie

États-Unis : un infirmier infecté au coronavirus publie une photo pour montrer les effets de la maladie
Credit: queerty
Advertisements

Infirmier infecté au coronavirus : Mike Schultz, un infirmier américain de 43 ans infectée par Covid-19, a passé six semaines sur la ventilation et l’intubation. Pendant cette période, l’infirmier infecté au coronavirus a perdu 22 kg. L’infirmier devient donc un symbole des effets du Covid-19. Mike Schultz, l’infirmier infecté au coronavirus voulait démontrer aux gens les conséquences réelles du Covid-19 sur son corps.

Advertisements

Il a donc partagé ses deux photos sur le réseau social Instagram. On le voit avant et après contamination au coronavirus, nous relate Buzzfeed, le journal numérique américain. On voit un corps mince et rongé par la maladie de l’infirmier, qui pourtant était bien membré avant sa contamination au Covid-19.

La bataille d’un infirmier infecté au coronavirus

Jusque-là, l’infirmière infectée par un coronavirus de 43 ans était en parfaite santé, sans antécédents médicaux. Adepte de musculation, il faisait du sport 6 ou 7 fois par semaine. Sur la photo largement reprise sur les réseaux sociaux, Mike Schultz sort des soins intensifs après un séjour de 6 mois. L’infirmier infecté au coronavirus est sur ses deux pieds dans une chambre d’hôpital, très maigre.

On aperçoit d’ailleurs les traits de ses membres. « Mon objectif, c’était de faire conscientiser les gens sur les effets d’une ventilation et d’une intubation de six semaines », a-t-il écrit dans la légende de sa photo sur Instagram. « Le Covid-19 a diminué la capacité de mes poumons à cause d’une pneumonie. Mes amis et mes proches sont loin de moi depuis maintenant 8 semaines », a ajouté l’infirmier infecté au coronavirus.

Le coronavirus peut arriver à n’importe lequel d’entre nous

Le coronavirus peut arriver à n'importe lequel d'entre nous
Credit: gofundme

« Je croyais à tort que le coronavirus ne pouvait pas me faire du mal à cause de ma jeunesse. Et je sais que beaucoup de jeunes pensent comme moi », a déclaré l’infirmier infecté au coronavirus à Buzzfeed. « Je souhaitais prouver que le Covid-19 n’épargne personne en réalité. Que vous soyez jeune ou vieux, avec ou sans antécédents médicaux, le coronavirus reste un danger pour tout le monde. »

Mike fut admis à l’hôpital le 16 mars 2020 avec une fièvre élevée (+39°C) et des difficultés à respirer correctement. Pourtant, il y’a de cela une semaine, l’infirmier infecté au coronavirus et son compagnon avaient fait un tour à la Miami Beach où il a été contaminé au virus. Au bas mot, 38 individus ont été contaminés au Covid-19 pendant l’événement en question et trois individus ont rendu l’âme.

100 000 décès aux États-Unis

Le bilan des coronavirus a dépassé, mercredi 27 mai, les 100 000 décès aux États-Unis, de loin le pays le plus endeuillé du monde, selon des chiffres actualisés de l’Université Johns Hopkins.

Le pays enregistre actuellement près de 1,7 million de cas de nouveaux coronavirus, dont quelque 385 000 personnes sont déclarées guéries, selon le décompte de cette université qui fait référence. Le nombre réel de décès et de contaminations est cependant nettement plus élevé, selon les experts.

Le premier décès du coronavirus aux États-Unis a été annoncé le 26 février 2020, bien que les autorités aient depuis confirmé que plus de personnes étaient décédées de la maladie dès la mi-février. Le seuil de 50 000 morts avait été franchi il y a un peu plus d’un mois le 24 avril 2020. L’État de New York représente à lui seul près d’un tiers des décès déplorés dans le pays, où des drapeaux ont été hissés en berne pendant trois jours le week-end dernier pour rendre hommage aux victimes.

Advertisements