Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis se sont considérés et sont considérés par les autres pays comme étant le pays le plus puissant sur tous les plans.

Advertisement
La Chine bloque l'import des livres américains dans sa guerre commerciale avec les États-Unis
Credit : latribune
Advertisement

Mais le fait est que la Chine a connu une expansion économique fulgurante depuis son ouverture vis-à-vis du monde. Tantôt rivale, tantôt en coopération, la relation existant entre les deux puissances est considérée par les analystes comme étant très complexe.

Retour sur une situation de plus en plus tendue entre la Chine et les États-Unis

Face à l’essor de la Chine et son affirmation au niveau mondiale, les États-Unis ont de plus en plus de mal à maintenir leur hégémonie. Entre l’année 2000 à 2017, l’exportation des États-Unis vers la Chine est estimée à une valeur d’environ 125 milliards de dollars, tandis que celle de la Chine vers les États-Unis est de l’ordre de 500 milliards de dollars. Il est donc évident que la balance commerciale penche en faveur de l’Empire du Milieu.

Ainsi, depuis le début de l’année 2018, le président américain Donald Trump a mis en œuvre des stratégies visant à réduire l’écart dans cette balance. Cela passe notamment par la mise en place de taxes douanières sur certains produits provenant ou allant vers la Chine. Il a également mis un terme et interdit certains accords inter-entreprises.

Ces offensives américaines sont particulièrement axées sur les nouvelles technologies, domaines sur lesquelles, la Chine semble avoir pris une longueur d’avance sur son rival. L’une des mesures les plus radicales prises par le gouvernement américain reste à ce jour la restriction dont l’entreprise « Huawei » a fait l’objet. Et bien évidemment, ces offensives lancées par les États-Unis se heurtent à des représailles du gouvernement chinois.

Les maisons d’édition chinoises ont du mal à publier des livres provenant des États-Unis

Apparemment, la guerre commerciale à laquelle se livrent les deux puissances ne se limite pas uniquement sur le plan technologique, même si cet aspect reste au premier plan. Le fait est que depuis quelques mois, des maisons d’édition chinoises ayant conclu des contrats d’édition avec des auteurs américains, expliquent avoir du mal à obtenir les numéros ISBN des livres desdits auteurs.

De ce faites, ces éditeurs ne peuvent pas réaliser la mise en vente. Pourtant, s’agissant des auteurs européens, le problème semble être inexistant. À noter que ces numéros ISBN sont délivrés par le Ministère de la presse chinoise. Or cette administration est sous le contrôle du Parti communiste chinois.

Même si rien d’officiel n’a été déclaré à ce sujet jusqu’ici, on peut tout de même se douter que cette situation s’inscrit dans la lignée de la contre-offensive engagée par le gouvernement chinois vis-à-vis des mesures restrictives prises par les États-Unis en son encontre.

Le fait est que les auteurs européens, mais également les auteurs américains se vendent très bien en Chine, ce qui n’est pas forcément le cas des auteurs chinois en Europe et aux États unis, du moins, pour l’instant.

Mais cette situation à laquelle se heurtent les auteurs américains, pourrait peut-être s’améliorer dans le futur étant donné que la Chine et les États-Unis négocient actuellement une levée des surtaxes. Cela aurait tout au moins pour effet d’atténuer la guerre commerciale entre les deux puissances, ainsi que les « dommages collatéraux » tels que cette restriction sur les ventes de livres d’auteurs américains sur le territoire chinois.

Advertisement