Le prince Charles testé positif au Coronavirus mais reste en bonne santé

LONDRES – Le prince Charles, héritier du trône britannique, 71 ans, a été testé positif pour le coronavirus après avoir « montré des symptômes bénins », a déclaré mercredi Clarence House, sa résidence royale officielle, dans un communiqué.

Advertisements
Le prince Charles testé positif au Coronavirus mais reste en bonne santé
Credit : afriquepanorama
Advertisements

Le prince Charles est en bonne santé malgré la COVID-19

Mis à part quelques symptômes bénins et un confinement à domicile, le prince Charles est en bonne santé, toujours selon le même communiqué de presse. Le prince de Galles s’auto-isole dans un domaine royal en Écosse et quant à sa femme Camilla, 72 ans, elle été testée négative au virus.

Toutefois, il n’était pas immédiatement clair si la mère de Charles, la reine Elizabeth II ou son mari le prince Philip ont été testés à la COVID-19.

Le monarque britannique de 93 ans a annulé un certain nombre d’événements « par précaution raisonnable » en raison de l’épidémie, mais pas plus tard que la semaine dernière, elle tenait encore des « audiences » avec des membres du public.

Le palais de Buckingham a confirmé aux journalistes que le monarque de Grande-Bretagne est entré en contact pour la dernière fois avec le prince Charles le 12 mars. Les chercheurs médicaux n’ont pas encore déterminé depuis combien de temps une personne infectée par un coronavirus est contagieuse.

« Sa Majesté la reine Elizabeth II est en bonne santé », a indiqué le palais aux journalistes mercredi. La reine Elizabeth II et le prince Charles se sont vus la dernière fois le 12 mars 2020. Le prince Philip, 98 ans, est avec la reine au château de Windsor. Cette dernière observe les conseils de ses médecins pour sa bonne santé.

Le prince Charles a été photographié avec d’autres membres de la famille royale le 9 mars

Le prince Charles a été photographié avec d’autres membres de la famille royale le 9 mars lors du service annuel de la Reine du Commonwealth à l’abbaye de Westminster. Les utilisateurs de Twitter aux yeux perçants ont remarqué que le prince Charles, avec son plus jeune fils, le prince Harry, avait adopté des alternatives pour se serrer la main lors de l’événement. Le prince de Galles, connu pour son intérêt pour les religions et la philosophie orientales, a été ainsi aperçu en train de saluer les gens avec le salut indien « namaste ».

Quelques jours plus tard, le prince Charles était également en déplacement le 12 mars, alors qu’il assistait à un dîner de secours relatifs aux feux de brousse australiens à Londres.

La déclaration de Clarance House annonçant les résultats positifs du test du prince Charles notait qu’il était impossible de savoir s’il avait contracté la COVID-19 à cause de ses apparitions publiques liées à ses derniers engagements. Selon le Centre britannique de prévention et de contrôle des maladies contagieuses, les personnes les plus exposées aux complications graves du virus sont les adultes de 65 ans et plus.

Par ailleurs, le 19 mars, la reine Elizabeth a envoyé un message via son bureau de presse traitant largement de la pandémie de coronavirus. Elle a lancé un appel solennel aux communautés de protéger les plus vulnérables.

Advertisements