Le prince William critiqué par PETA pour être allé chasser avec son fils George

Le prince William critiqué par PETA pour être allé chasser avec son fils George
Credit: facebook
Advertisements

Le prince William a été critiqué par des militants des droits des animaux pour avoir laissé son fils George assister à un « abattage occasionnel » lors d’une chasse au tétras. Le duc de Cambridge, 38 ans, a emmené son fils de 7 ans pour une partie de chasse lors de vacances en famille en Écosse le week-end dernier, selon le Daily Mail.

Advertisements

Le prince George a passé la matinée à regarder son père et d’autres membres de la famille royale tuer des oiseaux à Corgaff, non loin de Balmoral. Ce n’est pas la première fois que le prince regarde le tir de la ligne de touche, car la chasse est l’un des sports du pays traditionnellement appréciée par la famille royale.

Pourquoi les gens sont-ils furieux contre le prince William pour sa partie de chasse avec son fils George?

Mais le groupe de défense des animaux PETA a protesté contre cette décision, affirmant que le fait d’assister à ce sport pourrait « détruire la psyché d’un enfant » et ainsi « désensibiliser George à la souffrance des animaux ». La directrice de PETA, Mimi Bekhechi, a déclaré que peu de gens en 2020 considéraient le tir pour le sport comme « autre chose qu’une perversion violente ».

« Lorsqu’un gamin est obligé de prendre part à un abattage animal – et surtout venant d’un proche qu’il aime – cela peut sans doute affecter sa psyché. » Autrement dit, d’après la directrice de PETA, de tel abattage animal pourrait même amener les enfants à se déconnecter de la cruauté envers les animaux.

Toujours selon elle, le petit prince George pourrait vivre des épisodes de cauchemar après avoir assisté à l’abattage des oiseaux par son père. Pour Mimi Bekhechi, les parents de George peuvent l’aider dans son cheminement pour un leadership responsable et compatissant. Pour ce faire, ils doivent d’abord commencer par lui apprendre à respecter tout être vivant.

William et Harry ont chassé tous les deux depuis leur plus jeune âge. Et ils étaient si enthousiastes que leur mère Diana les appelait « les épaulards » en plaisantant. Toutefois, Harry a délaissé la chasse depuis qu’il a rencontré Meghan. Cette dernière est réputée pour ses positions contre la chasse. On croit que Kate a accompagné William et George à la chasse en laissant ses deux autres enfants au palais mais ce dernier refuse tout commentaire.

La chasse et le tir sont deux hobbies coutumiers de la famille royale anglaise

La famille royale a une longue histoire avec la chasse et le tir, bien que la reine ait fait un effort ces dernières années pour éviter qu’elle ne soit photographiée quand elle y prend part. D’ailleurs, c’est aussi une ligne particulièrement fine pour le prince William, qui équilibre sa passion pour la chasse avec son travail sur des campagnes de conservation de haut niveau.

Par exemple, le prince William a essuyé en 2014 de nombreux critiques lorsque son frère et lui ont pris part à une partie de chasse au sanglier d’une part mais d’autre il dénonçait les cruautés envers les espèces animales telles que le braconnage.

Par ailleurs, les animaux qu’ils ont abattus n’étaient pas des espèces animales protégées. Et les porte-paroles de la famille royale ont soutenu le prince William en déclarant qu’une partie privée de chasse légale n’est pas la même chose que le braconnage ou d’autre forme de violence et de cruauté envers les espèces animales sauvages que le prince William n’a jamais cessées de défendre.

D’ailleurs, la campagne United For Wildlife du prince William a été saluée pour son travail de protection des espèces menacées telles que les rhinocéros, les tigres, les éléphants et les pangolins.

Advertisements