Les espèces d’animaux les plus menacées sur la planète

Vous vous demandez quelles sont les espèces d’animaux les plus menacées sur la planète? Notre planète, la Terre, abrite plus de 30 millions d’espèces animales. Cependant, un certain nombre de ces espèces sont menacées d’extinction en raison de l’intervention de l’homme pour sa consommation ou son divertissement.

Advertisements

Nous avons ainsi des espèces en voie de disparition un peu partout dans le monde entier. De nombreuses différentes raisons expliquent l’extinction de ces animaux, que ce soit pour leur fourrure, l’huile qu’ils produisent ou comme source de nourriture.

Les êtres humains sont la plus grande menace pour la survie des espèces d’animaux les plus menacées par le braconnage, la destruction de l’habitat et les effets du changement climatique. En effet, il existe plusieurs types d’espèces menacées. Dans cet article, nous allons donc jeter un œil sur certaines espèces d’animaux les plus menacées et qui ont le plus besoin de notre aide, protection et conservation.

25/25. LE LÉOPARD DE L’AMOUR

Les espèces d'animaux les plus menacées sur la planète - Le léopard de l'Amour
Credit : wwf
Advertisements

On pense généralement aux léopards des savanes africaines, mais sachez qu’une sous-espèce rare s’est aussi adaptée dans les forêts tempérées de l’Extrême-Orient russe. Semblable à d’autres léopards, le léopard de l’Amour ou léopard de Mandchourie peut courir jusqu’à 60 km / h. C’est un léopard solitaire. Il peut vivre entre 10 et 15 ans et jusqu’à 20 ans en captivité. Malheureusement, il ne reste plus que 84 individus en vie selon les données de Word Wild Life. Le léopard de l’Amour est important sur les plans écologique, économique et culturel.

La conservation de son habitat profite à d’autres espèces, notamment les tigres de l’Amour et les espèces de proies comme le cerf. Malheureusement, le léopard de l’Amour est braconné en grande partie pour sa belle fourrure tachetée. En 1999, une équipe d’enquête secrète a retrouvé des peaux de léopard d’Amour femelle et mâle, respectivement vendus à 500 et 1000 dollars, dans un village russe.

Advertisements