Qui est le fabricant de puces ARM, cette pépite britannique rachetée 40 milliards USD et présente dans tous nos smartphones?

Qui est le fabricant de puces ARM, cette pépite britannique rachetée 40 milliards USD et présente dans tous nos smartphones?
Credit: minimachines
Advertisements

Les entreprises NVIDIA et SoftBank ont fait une déclaration conjointe concernant l’acquisition du fabricant de puces ARM par NVIDIA. La transaction s’élève à 40 milliards de dollars. Toutefois, l’entente entre les deux parties fera l’objet d’un contrôle judiciaire approfondi.

Advertisements

D’ailleurs, ARM et SoftBank ont donné leur engagement total visant à remplir les obligations contractuelles prises par SoftBank quand elle avait acquis ARM il y’a 4 ans environ. Ces obligations contractuelles arrivent à échéance en septembre 2021. Quant à la conclusion de la nouvelle acquisition, elle devrait avoir lieu dans environ 18 mois.

NVIDIA déclare avoir acquis le fabricant de puces ARM pour une somme de 40 milliards USD

SoftBank a acquis ARM en 2016 pour un coût de 31 milliards de dollars américains. Les droits de propriété de l’entreprise britannique sont indispensables pour faire fonctionner les microprocesseurs des téléphones intelligents des grandes compagnies comme Samsung et Apple.

La compagnie NVIDIA fabrique principalement des microprocesseurs GPU. ARM fabrique aussi des microprocesseurs GPU. Toutefois, en dehors de ses microprocesseurs Tegra pour les téléphones intelligents et les gadgets électroniques comme les jeux Nintendo, NVIDIA ne va pas très loin en termes de création de microprocesseurs ou de matériel mobile. Néanmoins, cela ne revient pas à dire que l’entreprise ARM va modifier son présent modèle de licence.

Par ailleurs, NVIDIA s’appuiera sur la présence R&D d’ARM au Royaume-Uni, établissant un nouveau centre mondial d’excellence dans la recherche en IA sur le campus d’ARM à Cambridge. NVIDIA investira dans un supercalculateur d’IA à la fine pointe de la technologie, propulsé par ARM, des installations de formation pour les développeurs et un incubateur de startups.

L’entreprise ARM conservera son siège social de Cambridge (Angleterre)

Pour montrer qu’elle va conserver ARM en tant que fabricant technologique neutre, NVIDIA précise dans l’entente d’acquisition que la ville de Cambridge restera bel et bien le siège social d’ARM au Royaume-Uni.

L’entente d’acquisition précise également que NVIDIA va injecter des fonds pour construire une nouvelle installation de recherche sur l’intelligence artificielle au Royaume-Uni. NVIDIA et le fabricant de puces ARM prévoient toutes les deux des possibilités de développement avec leur projet de conception de nouveaux logiciels d’intelligence artificielle pouvant marcher sur les puces ARM, celles des téléphones intelligents et des serveurs.

Dans le passé, NVIDIA avait de grands projets de fabrication de microprocesseurs pour téléphones intelligents.

Toutefois, l’entreprise tech n’a pas eu un grand succès avec un tel projet. Le présent rachat d’ARM par NVIDIA viendra certainement transformer cette faiblesse de l’entreprise en opportunités même si les centres de données sont la priorité de NVIDIA pour le moment.

« Nous sommes conscients que l’infonuagique et les centres de données ont un besoin indispensable de microprocesseurs ARM », a laissé entendre M. Huang au magazine Forbes.

Par ailleurs, le rachat d’ARM par NVIDIA ne sera définitif qu’après une vérification réglementaire rigoureuse en bonne et due forme des autorités britanniques.

En effet, un secteur technologique aussi sensible que la fabrication de microprocesseurs est habituellement moins enclin aux fusions. Toutefois, il est connu que l’entreprise tech NVIDIA et le fabricant de puces ARM ne sont pas des concurrents directs.

Dit autrement, cela pourrait donc faciliter le processus de contrôle réglementaire des autorités anglaises de l’acquisition en question.

Advertisements