Un ours attaque deux randonneurs qui se promenaient dans le nord italien
Credit: lenouvelliste
Advertisement

Un ours attaque deux randonneurs en promenade dans les Dolomites qui se trouve dans le nord de l’Italie. Il s’agit d’un homme de 59 ans et de son fils de 28 selon le chef-lieu régional de Trente en a fait l’annonce. Les deux hommes furent conduits à l’hôpital.

Advertisement

Les deux randonneurs marchaient sur un sentier sur le Monte Peller lorsque le jeune homme se retrouva soudain face à l’animal. Il tombe à la vue du mastodonte. Le père tente ainsi d’aider son fils et il se blesse. En effet, ce dernier a subi des fractures à une jambe ainsi que des blessures profondes. Toutefois, il est sain et sauf. Quant à son fils, ses blessures ne sont pas profondes.

Un ours attaque deux randonneurs dans le nord de l’Italie

La région du Trentin compte des dizaines d’ours qui pénètrent parfois dans les zones habitées ou attaquent les animaux dans les fermes. En 1999, un projet a été lancé pour ramener les animaux dans la région.

Un ours attaque deux randonneurs : Un leader régional du nord de l’Italie a ordonné l’abattage de l’ours qui a attaqué un père et son fils en randonnée plus tôt cette semaine. Le fils de 28 ans marchait sur un chemin sur le mont Peller au nord de Trente lorsqu’il a rencontré l’ours et il est tombé sur le champ. Son père s’est jeté sur l’animal et s’est cassé la jambe.

Un ours attaque deux randonneurs : L’incident a mis en évidence la croissance de la population d’ours dans la région. Par ailleurs, des groupes de défenses des espèces sauvages ont appelé les autorités à ne pas tuer l’ours. En effet, ils disent que l’éducation de la population locale serait plus appropriée.

Il y a entre 82 et 93 ours dans la province du Trentin et en tant qu’espèce menacée, ils font partie d’un programme de l’UE pour restaurer les ours bruns alpins dans la région. Le mois dernier, une vidéo est devenue virale. La vidéo montre un garçon de 12 ans appelé Alessandro, amadoué par son père sur une descente de colline, alors qu’un ours marchait derrière lui.

Il n’est pas clair si l’ours impliqué dans le dernier incident était un mâle ou une femelle qui voulait protéger ses petits. Les deux hommes ont été transportés à l’hôpital et Maurizio Fugatti, chef de la province autonome du Trentin, a salué leurs « réflexes rapides ».

Fabio Misseroni, le père de l’enfant nous raconte l’attaque de l’ours

Un ours attaque deux randonneurs : Le père, nommé localement Fabio Misseroni, a déclaré au journal L’Adige que l’ours avait sauté des bois « comme un éclair ».

« L’ours s’est rué sur mon fils … à ce moment-là, je suis allé le chercher pour protéger Christian. C’est ainsi que l’ours m’a mordu la jambe, le bras et la main. Puis il s’est miraculeusement éloigné de nous. Il aurait pu nous tuer tous les deux. »

M. Fugatti, membre du parti de droite de la Ligue nationaliste, soutient que le nombre d’ours devient « de plus en plus insoutenable » et il a signé un ordre pour que l’ours non identifié soit abattu. Les vêtements des hommes sont testés pour l’ADN de l’ours dans le but d’identifier l’animal.

Par ailleurs, le groupe de défense des droits des animaux Animalisti Italiani a déclaré que si le chef du Trentin met sa menace à exécution, ils demanderont une suspension immédiate de l’ordre d’abattage de l’ours.

Un ours attaque deux randonneurs : En avril, un ours portant le nom de code M49, surnommé l’ours le plus recherché en Italie, a finalement été repris par les gardes forestiers après presque un an de fuite. Le M49 faisait l’objet d’un ordre d’abattage en raison de sa nature agressive et certains militants ont déclaré que l’histoire se répétait.

Le Fonds mondial pour la nature a averti que les circonstances derrière la dernière attaque ne sont pas claires et a exhorté les autorités locales à ne pas procéder à l’abattage de l’ours. L’agence de protection des animaux ENPA a condamné l’ordre de M. Fugatti comme « absurde et injustifiable » et « qui sent la vengeance ».

Advertisement