L’histoire de ce pull problématique semblait partir à l’origine d’un bon sentiment, aussi douteux dans l’esprit que moche sur la forme. Les réseaux sociaux n’ont fait qu’une bouchée de la mésaventure, tant et si bien que Walmart.ca s’est empressé de s’excuser pour la fausse bonne idée. Il est évident que sur un chandail affichant l’image du père Noël, nous étions en droit de nous attendre à un concept des plus ingénus mais voilà.

Advertisement
Walmart s'excuse pour le pull de Noël moche affichant le père Noël avec trois lignes d'une substance blanche
Credit : glbnews.com
Advertisement

Symbolique grinçante :

Elle se voulait pourtant bien innocente, mais a déboulé sur un humour plutôt mal placé, qui a bien failli coûter cher à la marque. Flanquer trois lignes de cocaïne devant le bonhomme rouge, accompagné des mots “laissez-le neiger” en s’imaginant que ce serait de bon ton, laissait quand-même à désirer. Mais bon ! La tendance actuelle veut qu’un nouveau pull doit en chasser un autre pour marquer le réveillon.

Une bonne atmosphère :

C’est qu’il est tout mignon Papa Noël, attablé joyeusement comme pour le souper, et pourtant ! En cette période festive remplacer son chandail par un qui sera aussi pire, voire plus moche que le précédent, semble aller de soi. Celui-ci a fait les frais d’un fâcheux jeu de mots mais pas que… C’est la description du produit qui, veuillez nous passer l’expression, a semble-t-il mis le feu aux poudres.

De quoi ternir une image :

Voir glisser sur une table trois lignes de “neige”, même au figuré, se releva donc du plus mauvais goût. Une telle caricature produite par un vendeur tiers, qui trône en toute impunité au milieu des pulls mis en vente pour les vacances, est plutôt à éviter. Un thème pourtant représentatif des valeurs de Walmart, si ce vilain fauteur de troubles ne s’y était glissé. Précisons qu’il fut rapidement retiré des étagères de l’enseigne, comme le rapporte Global News.

Quelques explications :

Chacun sait comment est composée la neige. “Elle est blanche, poudreuse et la meilleure vient directement d’Amérique du Sud” a-t-on pu lire sur le site Web de la société canadienne. Laisser supposer que le joyeux Saint Nick, à peine arrivé de son lointain Pôle Nord, ait pu trouver l’idée judicieuse relève de l’incongru. Vous l’imaginez se prendre une grosse bouffée de neige colombienne, quand-bien-même l’arôme serait de la meilleure qualité qui soit.

Un manquement à la loi, car ce genre de fait est répréhensible, dont la sanction relève des autorités compétentes. “Nous nous excusons pour toute infraction involontaire que cela pourrait avoir causé” a déclaré un représentant de Walmart à MarketWatch. Une amende honorable valant mieux qu’une réparation publique, gageons que la célèbre enseigne se montrera désormais d’autant plus vigilante sur les produits qu’elle représente.

Advertisement